Durée de la formation 3 années

C.A.T.P. (Certificat d’Aptitude Technique et Professionnelle)*
1 année d’enseignement scolaire de plein exercice et 2 années de formation en alternance entreprise / école sur base d’un contrat d’apprentissage en entreprise.

Brevet de maîtrise

Possible après l’obtention du CATP et 3 années de pratique professionnelle dans la branche.

Domaine d’activités

La plupart des véhicules sont, certes, produits industriellement, mais les cadres et carrosseries de véhicules spéciaux doivent souvent être confectionnés à la main. En effet, à partir de tôles, de tuyaux et de profiles en acier, en métaux non-ferreux et en matières synthétiques, le constructeur-réparateur de carrosseries fabrique des cadres pour véhicules automobiles, des structures spéciales pour véhicules utilitaires de tous genres. En suivant les modèles et esquisses, il assemble la structure des véhicules en découpant, cintrant, formant, vissant et soudant les différents éléments conformément aux normes en vigueur et les revête de bois, de tôle d’acier, de tôle d’aluminium et de matières synthétiques. Il fabrique les cadres des portes et fenêtres et applique par la suite les sièges, les revêtements de murs et de plafonds, de même que les différentes installations électriques.

Parmi les tâches très variées du constructeur-réparateur de carrosseries, l’orientation du client occupe également une place très importante. Il utilise les matières les plus diverses et applique des méthodes tout aussi diverses, ce qui présuppose une parfaite manipulation des outils utilisés, tels les appareils de soudage, de découpage, de mesurage, etc. Le laquage représente une autre tâche très importante du constructeur-réparateur de carrosseries.

Dans ce métier, il importe de maîtriser le travail des métaux, dont entre autres le limage, le sciage, le ciselage, le forage, le forçage, l’alésage, le rivetage, le redressage, le mesurage, la vérification, etc.

Conditions requises pour l’exercice du métier

Des connaissances du domaine de la technique et de la mécanique, de l’habileté manuelle, une bonne mobilité physique et le sens des formes.

* Suite à la réforme de la formation professionnelle, le « Certificat d’Aptitude Technique et Professionnelle » (C.A.T.P.) sera remplacé à partir de l’année scolaire 2011 / 2012 par le « Diplôme d’Aptitude Professionnelle » (D.A.P.).

Source : Chambre des Métiers